Blog: Comment le cloud accélère le changement dans la chaîne d'approvisionnement

La cliente s'assoit sur son canapé, sa tablette à la main, et cherche le cadeau d'anniversaire idéal pour une amie. Après avoir trouvé un site Web qui crée des tee-shirts personnalisés, elle passe quelques minutes à rédiger son message et, en quelques clics, envoie la commande.

Mais arrivera-t-elle à temps pour l'anniversaire de son amie ? Le site promet une livraison sous cinq jours. La cliente recevra des e-mails l'informant de l'achèvement de la commande et de l'état de l'expédition.

Il y a dix ans, ce scénario était difficile à imaginer. Aujourd'hui, c'est devenu la norme. Les clients s'attendent à ce que les produits qu'ils commandent en ligne soient livrés à leur porte, en parfait état, en quelques jours. Vous devez vous demander : comment la fabrication, la distribution et l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement s'adaptent-ils à ces attentes ? Quel est l'avenir de la gestion de la chaîne d'approvisionnement et comment les communications dans le cloud accélèrent-elles ces changements ?

Le cloud dans la conception de produits

Lorsque GE Appliances a voulu améliorer son processus de conception, elle a ouvert des lignes de communication directement vers ses clients. Le site Web FirstBuild de GE permet aux consommateurs de soumettre des idées et des commentaires sur les produits en cours de développement. Ils peuvent même travailler avec le personnel de GE dans la micro-usine FirstBuild de Louisville dans le Kentucky, aux États-Unis. Les produits sont tous développés, conçus et fabriqués sur le même site.

Cette tendance à collaborer directement avec les clients s'accélère. Selon IDC, d'ici 2019, 50 % des fabricants impliqueront les consommateurs dans le processus de conception à l'aide de la réalité virtuelle, de la virtualisation des produits et d'autres outils basés sur le cloud. Il prévoit que les taux de réussite des produits s'amélioreront jusqu'à 25 %.

Dans le même temps, une enquête Gartner révèle qu'un manque de visibilité sur la chaîne d'approvisionnement et des difficultés liées à la collaboration interfonctionnelle sont deux défis qu'il reste encore à relever. Pour les surmonter, de nombreuses entreprises s'intéressent aux « jumeaux numériques », les versions virtuelles d'un produit, d'un système ou d'une installation qui intègrent des informations réelles comme l'Internet des objets (IoT) ou des données de simulation dans le processus de conception. Selon Gartner, près de 50 % des entreprises qui mettaient en œuvre l'IoT ont déclaré utiliser des jumeaux numériques ou prévoyaient de les utiliser en 2018. Par conséquent, les parties prenantes de la chaîne d'approvisionnement utiliseront les communications dans le cloud pour « voir » le produit, le commenter et résoudre les problèmes, accroître la réussite des produits et réduire les coûts à long terme.

L'IoT révolutionne l'expérience client. Consultez notre livre blanc pour en savoir plus. >

Des données, des données, toujours plus de données

Les entreprises d'aujourd'hui sont submergées de données. Cela peut être aussi positif que frustrant. De nombreuses entreprises ont du mal à traiter rapidement et efficacement cette quantité de données. Les sources de données sont nombreuses : terminaux IoT, systèmes d'inventaire, commentaires des clients, logistique et conditions météo, pour n'en citer que quelques-unes.

Les clouds du secteur et les réseaux de commerce basés sur le cloud aident les partenaires de la chaîne d'approvisionnement à partager et analyser les données pertinentes pour leur marché vertical, en évitant les interruptions d'approvisionnement et en améliorant les performances globales de tous les participants. L'utilisation d'architectures de cloud ouvertes et flexibles est essentielle à ce processus, car elles permettent aux données de circuler à l'intérieur comme à l'extérieur de l'entreprise.

« Le cloud offre non seulement un mécanisme de partage de données, d'analyse et de collaboration ou de co-entreprises, mais également une intégration avec encore plus de sources de données, comme les conditions environnementales (météo ou trafic) ou les signaux de demande des clients », explique le rapport d'IDC. La société de recherche prévoit que d'ici 2020, les trois quarts de tous les fabricants participeront aux clouds du secteur, tandis que 80 % des interactions de la chaîne d'approvisionnement se produiront sur les réseaux de commerce basés sur le cloud.

L'automatisation a également un rôle à jouer dans tout cela. Les terminaux IoT peuvent communiquer automatiquement, traiter les données et répondre de manière prédéterminée sans intervention humaine. Cette séquence d'événements, appelée analyse de périphérie, utilise les communications dans le cloud pour exécuter des actions, comme appeler la police ou les pompiers lorsqu'un capteur détecte des conditions qui justifient une réponse locale immédiate.

Les experts s'accordent à dire que les communications dans le cloud ont révolutionné la gestion de la chaîne d'approvisionnement et continueront de le faire. Les fabricants, fournisseurs, concepteurs et distributeurs peuvent désormais collaborer et partager des données qui n'étaient pas accessibles il y a quelques années. Le résultat ? Des produits qui répondent aux exigences des consommateurs et génèrent des bénéfices tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

Abonnez-vous dès aujourd’hui et recevez chaque semaine les derniers articles de notre blog.
Prêt à discuter ? Contactez-nous.